Passer au contenu

Publications CAN/CSA-F378 SÉRIE-F11 (C2016)

Illustration CAN/CSA-F378 SÉRIE-F11 (C2016) non disponible.

CAN/CSA-F378 SÉRIE-F11 (C2016) - Capteurs solaires

Année de publication:

  • 2011

Nombre total de pages :

96

Confirmée:

  • 2016

Éditeur:

  • CSA

Avez-vous envisagé

  • Illustration CAN/CSA-F383-F08 (C2013) non disponible.

    Publications

    CAN/CSA-F383-F08 (C2013)

    CAN/CSA-F383-F08 (C2013) - Installation des chauffe-eau solaires d'usage ménager intégrés

  • Illustration F383S1-F11 (C2013) non disponible.

    Publications

    F383S1-F11 (C2013)

    F383S1-F11 (C2013) - Supplément #1 à la norme CAN/CSA-F383-08, Installation des chauffe-eau solaires d'usage ménager intégrés

  • Illustration CAN/CSA-F379 SÉRIE-F09 (C2013) non disponible.

    Publications

    CAN/CSA-F379 SÉRIE-F09 (C2013)

    CAN/CSA-F379 SÉRIE-F09 (C2013) - Chauffe-eau solaires d'usage ménager intégrés (transfert de chaleur liquide-liquide)

  • Illustration F379S1-F11 (C2013) non disponible.

    Publications

    F379S1-F11 (C2013)

    F379S1-F11 (C2013) - Supplément #1 à la norme F379 Série-09, Chauffe-eau solaires d'usage ménager intégrés (transfert de chaleur liquide-liquide)

  • Illustration CAN/CSA-P.9-F11 (C2015) non disponible.

    Publications

    CAN/CSA-P.9-F11 (C2015)

    CAN/CSA-P.9-F11 (C2015) - Méthode d'essai pour déterminer le rendement des systèmes combines de chauffage des locaux et de l'eau (combos)

Cliquer pour voir l'article suivant
La mise à jour #1 est pour aviser que ce document est maintenant une norme nationale du Canada.

Une ou plusieurs mise(s) à jour sont disponibles pour cette norme. Pour télécharger une mise à jour et/ou pour vous inscrire afin de recevoir les avis transmis par courriel au sujet des futures mises à jour, cliquez ici.

Preface

Ce document constitue la première édition de la CSA F378 Série, Capteurs solaires, qui comprend la CSA F378.1, Capteurs solaires vitrés et non vitrés à circulation de liquide : méthodes d’essai et la CSA F378.2, Capteurs solaires à air : méthodes d’essai. Il remplace l’édition précédente de la CSA F378, Capteurs solaires, publiée en 1987.

F378.1-11 - Capteurs solaires vitrés et non vitrés à circulation de liquide : méthodes d’essai

Domaine d’application

1.1
Cette norme énonce un ensemble d’exigences techniques et de méthodes d’essai relatives aux capteurs solaires vitrés et non vitrés à circulation de liquide ; elle traite également des performances et énonce les exigences de marquage.

1.2
Cette norme s’applique aux capteurs solaires vitrés et non vitrés à circulation de liquide destinés à convertir le rayonnement solaire en énergie thermique en chauffant le liquide qui circule dans le capteur. Elle vise seulement les capteurs solaires dont la superficie d’entrée est inférieure à 0,5 m2. Les capteurs solaires visés par cette norme sont principalement utilisés dans les systèmes servant à chauffer l’eau domestique, l’eau des piscines, et l’eau servant au chauffage ou au refroidissement des locaux.

1.3
Cette norme traite des capteurs solaires vitrés et non vitrés à circulation de liquide qui peuvent être mis à l’essai indépendamment du système par circulation forcée du caloporteur. Elle s’applique également aux capteurs solaires conçus pour être montés sur place, en surface ou sur des supports. On peut effectuer des essais sur des versions à échelle réduite des grands capteurs solaires, pourvu que les paramètres appropriés des essais soient vérifiés et que l’éprouvette soit construite de façon que les résultats de l’essai soient applicables au capteur installé.

1.4
Cette norme s’applique aux capteurs solaires qui utilisent un liquide comme caloporteur (c.-à-d., capteurs solaires à circulation de liquide) comprenant les types de capteurs solaires suivants :

a) les capteurs solaires plans vitrés à circulation de liquide ;

b) les capteurs solaires vitrés à circulation de liquide isolés par le vide ;

c) les capteurs solaires plans non vitrés à circulation de liquide ;

d) les capteurs autostockeurs dont la constante de temps est inférieure à 30 minutes ; et

e) les capteurs solaires à concentration dont l’angle d’incidence est supérieur à 60°.

1.5
Cette norme ne s’applique pas aux capteurs solaires à circulation de liquide suivants :

a) si le liquide chauffé change de phase (p. ex., bout) dans le capteur solaire et peut sortir du capteur sous forme de mélange diphasique (liquide et vapeur) ;

b) les capteurs solaires à concentration dont l’angle d’incidence est inférieur à 60 ° ; et

c) les capteurs autostockeurs dont la constante de temps est d’au moins 30 minutes.

Note : Les capteurs solaires dotés d’un caloporteur qui bout et se condense dans le capteur solaire et qui transfèrent la chaleur à un caloporteur liquide (p. ex., un capteur à vaporisation/condensation) peuvent être évalués selon cette norme, mais il doit être noté que les résultats s’appliquent sous réserve. Voir à l’annexe A des renseignements sur la mise à l’essai de ce type de capteur solaire.

1.6
Cette norme ne traite pas des capteurs solaires à air ni de l’installation ou du montage des capteurs solaires. Elle ne traite pas non plus du mécanisme d’orientation des capteurs solaires thermiques ni des autres pièces d’un système de captage. Cette norme ne vise pas tous les aspects des capteurs qui produisent de l’électricité ou chauffent le liquide ; toutefois, les aspects thermiques de ces types de capteurs peuvent être évalués conformément à cette norme. Dans le cas des capteurs solaires qui utilisent l’air comme caloporteur, voir la CSA F378.2, Capteurs solaires à air : méthodes d’essai.

1.7
La conformité d’un capteur solaire vitré ou non vitré à circulation de liquide à cette norme ne signifie pas nécessairement qu’il convient à une application donnée. En particulier, cette norme :

a) ne précise pas les valeurs minimales relatives au rendement thermiques d’un capteur solaire ;

b) ne contient pas de méthode d’essai des performances thermiques d’un capteur solaire destiné à être utilisé dans un système passif avec circulation du caloporteur par convection. Pour ces essais de performances thermiques, l’utilisateur devrait envisager des méthodes appropriées non incluses dans cette norme ;

c) ne traite pas des performances des batteries de capteurs solaires ; et

d) ne sert pas à évaluer la pertinence ou la durabilité des matériaux entrant dans la fabrication des capteurs solaires.

1.8
Dans les normes CSA, le terme «doit» indique une exigence, c’est-à-dire une prescription que l’utilisateur doit respecter pour assurer la conformité à la norme ; «devrait» indique une recommandation ou ce qu’il est conseillé mais non obligatoire de faire ; et «peut» indique une possibilité ou ce qu’il est permis de faire.

Les notes qui accompagnent les articles ne comprennent pas de prescriptions ni de recommandations. Elles servent à séparer du texte les explications ou les renseignements qui ne font pas proprement partie de la norme.

Les notes au bas des figures et des tableaux font partie de ceux-ci et peuvent être rédigées comme des prescriptions.

Les annexes sont qualifiées de normatives (obligatoires) ou d’informatives (facultatives) pour en préciser l’application.

1.9
Les valeurs indiquées en unités SI sont les valeurs officielles dans cette norme. Les valeurs entre parenthèses sont données à titre d’information et pour fin de comparaison seulement.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

F378.2-11 - Capteurs solaires à air : méthodes d’essai

Domaine d’application

1.1
Cette norme énonce un ensemble d’exigences techniques, des méthodes d’essai, et des conditions reproductibles pour les capteurs solaires à air. Elle traite également du fonctionnement et des performances et énonce les exigences de marquage.

1.2
Cette norme s’applique aux capteurs solaires vitrés et non vitrés à air destinés à convertir le rayonnement solaire en énergie thermique en chauffant le liquide qui circule dans le capteur. Elle vise seulement les capteurs solaires dont la superficie d’entrée est inférieure à 1,5 m2. Les capteurs solaires visés par cette norme sont principalement utilisés dans les systèmes servant à chauffer les locaux et l’air comburant, à sécher les récoltes, et à réchauffer l’air de ventilation.

1.3
Cette norme traite des capteurs solaires vitrés et non vitrés à air qui peuvent être mis à l’essai indépendamment du système à boucle ouverte ou à boucle fermée sous pression ou à vide. Elle s’applique également aux capteurs solaires dépendant de l’installation comme ceux conçus pour être montés sur place, en surface ou sur des supports. Cette norme ne traite pas de la durabilité, de la fiabilité ni des performances thermiques des capteurs montés sur place ; toutefois, elle permet de mettre à l’essai un module comparable d’une superficie hors-tout d’au moins 4 m2 au lieu du capteur monté sur place. Si un module substitut est mis à l’essai, les résultats des essais pour ce module peuvent être appliqués aux modules de mêmes dimensions ou plus grands que celui mis à l’essai.

1.4
Cette norme s’applique aux capteurs solaires qui utilisent l’air comme caloporteur, y compris les types de capteurs solaires suivants :

a) les capteurs solaires vitrés à air à boucle fermée ;

b) les capteurs solaires non vitrés à air à boucle fermée ;

c) les capteurs solaires vitrés à air à boucle ouverte ; et

d) les capteurs solaires non vitrés à air à boucle ouverte.

Les capteurs solaires à air dotés de plusieurs entrées et sorties peuvent être mis à l’essai selon cette norme si les entrées et les sorties peuvent être organisées de manière à avoir une seule sortie.

1.5
Cette norme ne traite pas des capteurs solaires à air ni de l’installation ou du montage des capteurs solaires. Elle ne traite pas non plus du mécanisme d’orientation, des capteurs solaires thermiques ni des autres pièces d’un système de captage. Cette norme ne vise pas tous les aspects des capteurs qui produisent de l’électricité ou chauffent pas l’air. Toutefois, les aspects thermiques de ces types de capteurs peuvent être évalués conformément à cette norme. Pour les capteurs solaires qui utilisent un liquide comme caloporteur, voir la CSA F378.1.

1.6
La conformité d’un capteur solaire vitré ou non-vitré à air à cette norme ne signifie pas nécessairement qu’il convient à une application donnée. En particulier, cette norme :

a) ne précise pas les valeurs minimales relatives au rendement thermique d’un capteur solaire ;

b) n’énonce pas de méthode d’essai des performances thermiques d’un capteur solaire destiné à être utilisé dans un système passif avec circulation du caloporteur par convection ;

c) ne traite pas des performances d’une batterie de capteurs solaires ; et

d) ne sert pas à évaluer la pertinence ou la durabilité des matériaux entrant dans la fabrication des capteurs solaires.

1.7
Dans les normes CSA, le terme «doit» indique une exigence, c’est-à-dire une prescription que l’utilisateur doit respecter pour assurer la conformité à la norme ; «devrait» indique une recommandation ou ce qu’il est conseillé mais non obligatoire de faire ; et «peut» indique une possibilité ou ce qu’il est permis de faire.

Les notes qui accompagnent les articles ne comprennent pas de prescriptions ni de recommandations. Elles servent à séparer du texte les explications ou les renseignements qui ne font pas proprement partie de la norme.

Les notes au bas des figures et des tableaux font partie de ceux-ci et peuvent être rédigées comme des prescriptions.

Les annexes sont qualifiées de normatives (obligatoires) ou d’informatives (facultatives) pour en préciser l’application.

1.8
Les valeurs indiquées en unités SI sont les valeurs officielles dans cette norme. Les valeurs entre parenthèses sont données à titre d’information et pour fin de comparaison seulement.

Type de publication

Imprimer cette page

En parler à un ami

No d'enregistrement TPS R119441681
No d'enregistrement TV du Québec R1006017360