Passer au contenu

Publications G40.20-F13/G40.21-F13

Illustration G40.20-F13/G40.21-F13 non disponible.

G40.20-F13/G40.21-F13 - Exigences générales relatives à l'acier de construction laminé ou soudé / Acier de construction

Année de publication:

  • 2013

Nombre total de pages :

114

Éditeur:

  • CSA

Préface

Ce document constitue la septième édition de la CSA G40.20/G40.21, Exigences générales relatives à l'acier de construction laminé ou soudé/Acier de construction et remplace les éditions précédentes publiées en 2004, 1998, 1992, 1987, 1981 et 1978.

Des modifications approuvées par le Comité technique ont été incorporées à cette édition. Il s'agit notamment :

a) d'un renvoi à l'ASTM A924/A924M pour le revêtement métallique par le procédé de trempage à chaud ;

b) l'harmonisation des dimensions des tôles à l'ASTM ;

c) l'ajout de la définition du terme «acier laminé normalisé» ;

d) modification visant à permettre l'utilisation du niobium et du vanadium pour l'affinage du grain ;

e) l'ajout des nuances 345WM (50WM), 345WMT (50WMT), 450W (65W) et 450WT (65WT) ;

f) une mise à jour des valeurs d'élasticité au tableau 6 de la G40.21, pour les nuances 380 and up pour une épaisseur de l'acier supérieure à 65 mm ; et

g) une uniformisation des propriétés mécaniques pour les nuances W et WT.

Dans ces normes, les mesures sont exprimées en unités SI (métriques) et les valeurs anglo-saxonnes sont indiquées entre parenthèses. Les unités SI sont conformes à la CSA Z234.1.

Bien que les exigences techniques soient pratiquement les mêmes pour le système métrique ou anglo-saxon, il existe certaines différences : un seul des systèmes doit donc être utilisé. La combinaison des valeurs des deux systèmes pour un achat peut entraîner la non-conformitéaux normes.

Les normes ont été harmonisées, dans toute la mesure du possible, aux normes ASTM équivalentes, soit la A6/A6M et la A568/A568M.

----------------------------------------------------------------------------------

G40.20-13 - Exigences générales relatives à l'acier de construction laminé ou soudé

Domaine d'application

1.1
Cette norme énonce des exigences générales qui s'appliquent, sauf indication contraire dans une commande ou une norme particulière, aux tôles fortes, aux profilés, aux tôles, aux palplanches, aux profilés en C formés à froid, aux profilés de charpente creux, aux profilés en Z et aux barres en acier de construction conformes à la CSA G40.21.

Les tableaux 11a) à h) de la CSA G40.21 renseignent sur les dimensions et les masses (poids) par unité de longueur des profilés de construction et des éléments de structure les plus couramment utilisés dans la construction d'ossatures et de ponts en acier.

1.2
Dans cette norme, le terme «doit» indique une exigence, c'est-à-dire une prescription que l'utilisateur doit respecter pour assurer la conformité à la norme ; «devrait» indique une recommandation ou ce qu'il est conseillé mais non obligatoire de faire ; et «peut» indique une possibilité ou ce qu'il est permis de faire.

Les notes qui accompagnent les articles ne comprennent pas de prescriptions ni de recommandations. Elles servent àséparer du texte les explications ou les renseignements qui ne font pas proprement partie de la norme.

Les notes au bas des figures et des tableaux font partie de ceux-ci et peuvent être rédigées comme des prescriptions.

Les annexes sont qualifiées de normatives (obligatoires) ou d'informatives (facultatives) pour en préciser l'application.

1.3
Les valeurs indiquées en unités SI (métriques) sont les valeurs officielles dans cette norme. Les valeurs entre parenthèses sont données à titre d'information et pour fin de comparaison seulement.

----------------------------------------------------------------------------------

G40.21-13 - Acier de construction

Domaine d'application

1.1
Cette norme traite des tôles fortes, des profilés, des profilés creux, des tôles, des palplanches, des profilés en C formés à froid, des profilés en Z et des barres en acier de construction destinés à la construction générale et à certains ouvrages d'ingénierie.

1.2
Cette norme vise un certain nombre d'aciers dont les niveaux de résistance sont désignés par la limite d'élasticité minimale en MPa (ksi). Les nuances, les types et les niveaux de résistance courants sont indiqués au tableau 1. Les catégories correspondant aux propriétés de résilience figurent au tableau 9. L'acheteur indique la nuance et, le cas échéant, la catégorie qu'il désire.

1.3
Cette norme vise les types d'acier suivants :

a) Type W : acier soudable

Les aciers de ce type satisfont aux exigences de résistance et conviennent aux constructions soudées lorsque la résilience à basse température n'est pas une exigence de calcul. On les utilise pour les bâtiments, les éléments comprimés de ponts, etc. Les aciers de ce type qui satisfont aux exigences chimiques et mécaniques plus restrictives des tableaux 3 et 6 et de l'article 7.7 de cette norme doivent porter la désignation WM. Cette désignation est conforme à l'ASTM A992/A992M.

b) Type WT : acier soudable à résilience améliorée à basse température

Les aciers de ce type satisfont aux exigences de résistance et de résilience (essai Charpy sur éprouvette avec encoche en V) et conviennent aux constructions soudées lorsque la résilience àbasse température est une exigence de calcul. Outre la nuance, l'acheteur précise la catégorie d'acier qui garantit les propriétés de résilience (énergie moyenne minimale absorbée et températures). On les utilise pour les éléments principaux en tension des ponts et ouvrages semblables. Les aciers de ce type qui satisfont aux exigences chimiques et mécaniques plus restrictives des tableaux 3 et 6 et de l'article 7.7 de cette norme doivent porter la désignation WM. Cette désignation est conforme à l'ASTM A992/A992M (essai Charpy sur éprouvette avec encoche en V).

c) Type R : acier de construction résistant à la corrosion atmosphérique

Les aciers de ce type satisfont aux exigences de résistance. Dans la plupart des environnements, la résistance à la corrosion atmosphérique de ces aciers est de beaucoup supérieure à celle des aciers de construction au carbone avec ou sans ajout de cuivre*. Ces aciers peuvent être facilement soudés jusqu'à l'épaisseur maximale visée par cette norme. On les utilise comme parements non peints, éléments de charpente légers non peints, etc., lorsque la résilience à basse température n'est pas une exigence de calcul.

*Voir l'article 7.6 pour les méthodes d'estimation de la résistance à la corrosion atmosphérique des aciers faiblement alliés. Lorsque bien exposés à l'atmosphère, ces aciers peuvent être utilisés sans revêtement (non peints) pour bon nombre d'utilisations.

d) Type A : acier de construction soudable résistant à la corrosion atmosphérique

Les aciers de ce type satisfont aux exigences de résistance. Dans la plupart des environnements, la résistance à la corrosion atmosphérique de ces aciers est supérieure à celle des aciers de construction au carbone avec ou sans ajout de cuivre*. Ces aciers conviennent aux constructions soudées lorsque la résilience à basse température n'est pas une exigence de calcul. Les utilisations sont les mêmes que pour les aciers de type W.

*Voir l'article 7.6 pour les méthodes d'estimation de la résistance à la corrosion atmosphérique des aciers faiblement alliés. Lorsque bien exposés à l'atmosphère, ces aciers peuvent être utilisés sans revêtement (non peints) pour bon nombre d'utilisations.

e) Type AT : acier de construction soudable résistant à la corrosion atmosphérique présentant des propriétés de résilience améliorées à basse température

Les aciers de ce type satisfont aux exigences de résistance et de résilience (essai Charpy sur éprouvette avec encoche en V). Dans la plupart des environnements, la résistance à la corrosion atmosphérique de ces aciers est de beaucoup supérieure à celle des aciers de construction au carbone avec ou sans ajout de cuivre*. Ces aciers conviennent aux constructions soudées lorsque la résilience à basse température est une exigence de calcul. Outre la nuance, l'acheteur précise la catégorie d'acier qui garantit les propriétés de résilience (énergie moyenne minimale absorbée et températures). On les utilise pour les éléments principaux en tension des ponts et ouvrages semblables.

*Voir l'article 7.6 pour les méthodes d'estimation de la résistance à la corrosion atmosphérique des aciers faiblement alliés. Lorsque bien exposés à l'atmosphère, ces aciers peuvent être utilisés sans revêtement (non peints) pour bon nombre d'utilisations.

f) Type Q : tôle forte en acier faiblement allié trempé et revenu

Les aciers de ce type satisfont aux exigences de résistance prescrites. Bien que ces aciers puissent être soudés, les techniques de soudage et de construction sont de première importance et ne doivent pas affaiblir les propriétés de la tôle forte, particulièrement la zone affectée par la chaleur. On peut les utiliser pour les ponts et ouvrages semblables.

g) Type QT : tôle forte en acier faiblement allié trempé et revenu présentant des propriétés de résilience améliorées à basse température

Les aciers de ce type satisfont aux exigences de résistance et de résilience (essai Charpy sur éprouvette avec encoche en V). Ils présentent une grande résistance à la rupture fragile et conviennent pour la construction des structures lorsque la résilience à basse température est une exigence de calcul. Outre la nuance, l'acheteur précise la catégorie d'acier qui garantit les propriétés de résilience (énergie moyenne minimale absorbée et températures). Bien que ces aciers puissent être soudés, les techniques de soudage et de construction sont de première importance et ne doivent pas affaiblir les propriétés de la tôle forte, particulièrement la zone affectée par la chaleur. On peut les utiliser pour les éléments principaux en tension des ponts et ouvrages semblables.

1.4
Dans cette norme, le terme «doit» indique une exigence, c'est-à-dire une prescription que l'utilisateur doit respecter pour assurer la conformité à la norme ; «devrait» indique une recommandation ou ce qu'il est conseillé mais non obligatoire de faire ; et «peut» indique une possibilité ou ce qu'il est permis de faire.

Les notes qui accompagnent les articles ne comprennent pas de prescriptions ni de recommandations. Elles servent àséparer du texte les explications ou les renseignements qui ne font pas proprement partie de la norme.

Les notes au bas des figures et des tableaux font partie de ceux-ci et peuvent être rédigées comme des prescriptions.

Les annexes sont qualifiées de normatives (obligatoires) ou d'informatives (facultatives) pour en préciser l'application.

1.5
Les valeurs indiquées en unités SI (métriques) sont les valeurs officielles dans cette norme. Les valeurs entre parenthèses sont données à titre d'information et pour fin de comparaison seulement.

Type de publication

Imprimer cette page

En parler à un ami

No d'enregistrement TPS R119441681
No d'enregistrement TV du Québec R1006017360